10 Mythes sur le changement de carrière

10 mythes changement carrière
  • Mythe numéro 1: Vous ne pouvez pas gagner votre vie en faisant quelque chose que vous aimez vraiment

Voici le grand manitou des mythes de carrière, la croyance que vous ne pouvez pas avoir de véritable carrière en faisant quelque chose qui vous passionne. C’est soit l’un, soit l’autre. Ce mythe trouve son origine dans la peur. La peur de devoir sacrifier notre bonheur pour gagner notre vie.

Ne croyez pas au mythe que vous ne pouvez pas gagner votre vie en faisant ce que vous aimez.

Si vous croyez à ce mythe, considérez alors cette question: en regardant en arrière dans votre vie, qu’allez vous regretter le plus; suivre votre passion ou suivre vos peurs ?

  • Mythe de Carrière numéro 2: Nous avons une économie/un marché de l’emploi difficile

« C’est la crise! » Vous avez déjà tous entendu cela quelque part. Les journaux et les actualités stipulent que les chiffres du chômage sont sont en hausse, que l’augmentation de l’emploi est figée, ou que nous faisons l’expérience d’un regain économique lent, sans mentionner la réduction des effectifs et la sous-traitance.

C’est un mythe parce que cela ne reflète pas l’histoire complète, le fait que le marché de l’emploi soit diffèrent de nos jours. C’est une économie en plein changement. La façon dont nous passons d’un emploi à l’autre est différente. Les pratiques de recrutement ont également changé. Ce qui rend les choses difficiles, c’est que nous sommes lents à nous adapter. Nous nous sommes attachés aux anciennes pratiques et anciens comportements. Ceci n’est pas pour dire que les anciennes façon de faire ne fonctionnent plus, mais elles ne sont plus aussi efficaces.

Alors croyez simplement que c’est un marché de l’emploi parfait pour que vous trouviez du travail.

 

  • Mythe de Carrière numéro 3: Changer de carrière c’est risqué

Qu’est ce qui est plus risqué que de quitter ce que vous connaissez pour vous mettre à courir après l’inconnu ? Changer de carrière signifie laisser derrière vous une partie de votre identité – votre réponse « Je suis avocat » à la question « Que faites vous dans la vie ? ». Cela peut vouloir dire admettre à vous-même que vous avez fait une erreur dans votre choix initial de carrière. Ou cela peut vouloir dire que vous reconnaissez que vous n’êtes pas sûr de la suite. Et les gens intelligents connaissent toujours la suite, n’est-ce pas ?

Non. Les gens qui changent de carrière avec succès souvent n’ont pas de plan. En effet, attendre d’avoir un plan est parfois plus risqué que d’entrer en action et d’expérimenter.

Rien, absolument rien n’est plus risqué que de ne pas changer de carrière si vous en mourrez d’envie. Voila pourquoi l’envie ne partira pas. Elle sera toujours là, sous la surface, à attendre que vous y fassiez quelque chose.

  • Mythe de Carrière numéro 4: Avoir toujours un plan B

Parfois, avoir un plan B est la façon prudente et intelligente de procéder. Les plans B sont la manière adulte et responsable de faire. Mais que se passe t-il si vous avez un pied dedans et un pied dehors ? Par expérience, nous fermons habituellement la porte et battons en retraite. Nous hésitons à nous engager et nous finissons par renier la satisfaction de s’y mettre complétement, se salir les mains et transpirer. Nous finissons par ressentir du regret et la question « Et si ? » reste posée en permanence.

Les plans B diffusent notre énergie. Une énergie diffusée entraine des résultats diffus. Donnez tout ce que vous avez à votre rêve ou passion et vous aurez une plus grande chance de réussir.

 

  • Mythe de Carrière numéro 5: Il existe un emploi parfait pour chacun

Cela fait combien de temps que vous cherchez le vôtre ? Vous savez seulement, au fond de vous qu’il existe un travail idéal parfait pour vous quelque part. Il convient à votre personnalité, à vos compétences et vos intérêts à la perfection. Et il paye bien. Si seulement vous pouviez le trouver. Si seulement vous saviez ce que c’était.

Existe-t-il un emploi parfait pour vous ? Non. Et voici la bonne nouvelle: il y a plus d’emplois que vous pensez qui pourraient être « parfaits » pour vous. Il y a des chances que vous vous soyez même déjà approché de très près de ces emplois parfaits. Alors que s’est-il passé ? Et comment reconnaissez-vous ces soit disant « emplois parfaits » ?

Avez-vous déjà trouvé le cadeau parfait pour quelqu’un mais des mois avant son anniversaire ? Puis quand vous retournez chercher cet objet, vous ne pouvez plus le trouver. Une autre opportunité perdue et vous, encore une fois, vous maudissez de ne pas l’avoir acheté la première fois que vous l’aviez vu.

Alors peut-être êtes-vous déjà tombé sur l’emploi parfait par le passé, mais à cause du timing, vous êtes passé à côté de l’opportunité. Ou peut-être étiez-vous concentré sur autre chose et vous avez manqué un indice évident. Au lieu de ressasser le passé, que vous ne pouvez pas changer, promettez-vous de garder l’œil ouvert et de regarder au delà de l’évidence.

  • Mythe de Carrière numéro 6: Penser que « Quel est la meilleure chose que je puisse faire ? » est la bonne question

Ceci est l’une des questions les plus communes en considérant un changement de carrière ou un pas dans une carrière. Cela parait une analyse logique: peser les pour et les contre et évaluer l’équilibre.

Ne vous posez pas cette question !! Cela vous mènera rarement aux réponses que vous attendez. Cela vous fera vous sentir dépassé par les options (ça vous semble familier ?) ou comme si vous deviez choisir entre ce qui est pratique et ce qui ne semble pas l’être.

La question qui vous mènera aux réponses est simple (mais pas aisée). C’est « Qu’est-ce que je souhaite vraiment faire ? » C’est une question très différente de « quel est le mieux à faire ?”

  • Mythe de Carrière numéro 7: Si vous n’aimez pas votre travail, vous êtes probablement dans la mauvaise carrière

La cause et son effet, n’est-ce pas ? Un moyen de dire si vous êtes dans la bonne carrière est de savoir si vous aimez ou non votre travail. Si votre travail vous déplait, c’est probablement un signe que vous devriez réexaminer votre choix de carrière complet. C’est le cas de beaucoup de personnes. Ils savent que quelque chose ne va pas parce qu’ils n’aiment pas leur travail. Leur supposition naturelle est que leur insatisfaction est le symptôme d’un problème sous-jacent plus important: leur choix de carrière.

Ceci est un exemple de fausse logique. Ne pas aimer votre travail ne veut pas nécessairement dire que vous avez le mauvais travail ou que vous êtes dans la mauvaise carrière. Vous pouvez simplement être employé par la mauvaise personne ou la mauvaise entreprise. Il faut une approche réfléchie pour discerner la source du mécontentement et il est très difficile de le faire seul.

  • Mythe de Carrière numéro 8: Tout le monde a besoin d’un énoncé de mission

Savez-vous quelle est votre mission ? Les énoncés de mission sont supposés nous guider,  nous garder sur les rails et nous aider à avancer. Mais si vous n’en avez pas ? Cela signifie t-il que vous êtes destiné à ne jamais atteindre votre potentiel de carrière ?

Voici un petit conseil: si votre énoncé de mission est évasif, arrêtez de courir après. Arrêtez-vous et laissez-le vous trouver. Au même moment, continuez de vivre votre vie et voyez ce qui arrive.

  • Mythe de Carrière numéro 9: « Mon boulot paye les factures, pourquoi changer? »

Quand vous voyez un lien « Trouvez le Job de vos Rêves » cliquez-vous immédiatement dessus pour voir ce qu’il dit ? Regardez-vous tous les listes des « Top 10 des Carrières » que vous trouvez pour voir si quelque chose retient votre attention ? Si oui, vous êtes peut-être dans les filets du mythe numéro 9. Votre intérieur a une grande soif de changement de carrière!

  • Mythe de Carrière numéro 10: Ignorer l’insatisfaction dans votre carrière la fera s’en aller

Oh, si seulement cela fonctionnait sur le long terme ! Je vous l’accorde, cela fonctionne au début. Quand vous commencez à questionner votre carrière, vous trouverez cela plutôt facile de mettre vos pensées de côté et de prétendre qu’elles n’existent pas. Vous savez de quoi je veux parler: la liste des regrets de « Et si ».

Après un moment, les pensées hasardeuses deviennent des pensées insistantes. Vous passez de plus en plus de temps à rêver aux options. Vous construisez votre liste de raisons d’ignorer votre insatisfaction de carrière:

Vous êtes trop vieux. Vous ne voulez pas de réduction de salaire. Vous ne voulez pas retourner à l’école. Vous avez loupé votre opportunité 5, 10, 15 ans auparavant.

La solution: identifier et à défier ces peurs. Parfois la peur du changement persiste, mais apparait un nouvel engagement de vivre plus important que de ressentir la peur

Alors maintenant que vous savez qu’un de ces mythes vous a retenu, qu’est-ce que vous attendez ?